Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 17:45

 

D'ENCRE ET DE LUMIERE

IMG 7912WEB-copie-1       "En ces temps insalubres, où rien ne vaut s'il ne rapporte, d'aucuns, parmi les "gens" de théâtre, et, pire parfois, le discours institutionnel (nous pensons à l'Education Nationale), justifient l'acte théâtral par sa fonction de lecture de la marche du monde. Mais avons-nous vraiment besoin du théâtre pour prendre conscience de la vanité et de la futilité de ce monde, de notre monde ? Michel Béatrix, en montant pour la troisième fois L'Annonce faite à Marie, ne s'inscrit évidemment pas dans cette logique. Il travaille l'oeuvre pour ce qu'elle est, il la scrute, il l'investit de manière quasi expérimentale. Et, du coup, il devient un indispensable "donneur de leçons" dans le sens le plus noble de l'expression. Béatrix édifie, élève, établit (à l'occasion, pensons à l'établi de l'artisan) : en un mot, Béatrix est un instituteur, qui "fait" la leçon, et ce, avec autorité. Cette autorité, là aussi à entendre dans le sens peu courant de la faculté à IMG 7749WEBdétailautoriser, est toute de générosité et de gratuité. Il autorise, ici, le spectateur à entrer dans le domaine claudélien, réputé inaccessible.

       La dernière "leçon" remontait à trois ans. Si le spectacle actuel est présenté comme une "reprise", il ne l'est évidemment pas. Il s'agit bien d'une création, et pas seulement parce que cette Annonce est donnée dans un nouveau lieu et que le coeur de la distribution a changé. En fait, en forçant le trait, ont été ajoutés au moins deux personnages. Non bien évidemment que Béatrix ait modifié le texte de Claudel, mais Pierre de Craon et Anne Vercors ont pris, il nous semble, une dimension nouvelle.

       DSC 3742détailWEBPierre de Craon, le bâtisseur de cathédrales, est d'ordinaire présenté seulement comme un élément perturbateur, pour reprendre le lexique canonique de l'analyse narrative. Mais, par l'interprétation qu'en fait Hervé Tharel, on voit bien que si perturbation il y a, Pierre de Craon en est bien la première victime. Pour faire un parallèle avec l'évangile de Mathieu (18,7), la version traditionnelle du rôle le présente comme celui "par qui le scandale arrive" (traduction de Louis Segond). Mais ici, lorsque, terrassé par la douleur, Pierre de Craon s'effondre face à Violaine, la version de la Tradition oecuménique de la Bible pourrait alors paraître plus appropriée : "Malheureux l'homme par qui la chute arrive". Pour autant, Tharel a une telle emprise sur le débit de la pièce que, personnellement, nous privilégierons celle de Chouraqui : "L'homme par qui vient le trébuchement". On sait que Chouraqui s'en est tenu à la littéralité du texte, et c'est bien cette littéralité dont Hervé Tharel est le vecteur dans la mesure où, tous autant qu'ils sont, les personnages de L'Annonce vont "trébucher", Violaine étant alors réduite à la seule marque visible du mal.

DSC_3789.jpg       Anne Vercors, lui aussi, est un nouveau personnage. Au risque de l'excès, lorsque - aussi impressionnant était-il - Alain Cuny n'en faisait, il y a bien longtemps, qu'un patriarche élu et, à notre humble avis, un peu monocorde et monotone, Michel Béatrix en fait un homme, un homme simple et doux, un homme sensible et courageux, dont on peut enfin comprendre les motivations à quitter famille et territoire.

       Et tous les autres (notamment Mara, interprétée par Claire Lebobe-Maxime, plus présente que précédemment, devient désormais un personnage plus complexe, et Elizabeth, la mère, second rôle à la scène, interprétée avec une justesse rare par Natasha Bezriche, occupe légitimement le centre de la hiérarchie familiale) ont eu droit non, donc, à une reprise, mais bien à un nouveau regard. Avec Béatrix, l'idée de spectacle vivant prend ainsi toute sa dimension, auquel le spectateur peut même avoir envie de prendre part. Ainsi,  nous pourrions déjà suggérer à Michel Béatrix, s'il mettait de nouveau l'ouvrage sur le métier, une nouvelle voie, inspirée de son récent Dom Juan, où il faisait jouer le  rôle titre par deux comédiens. Dans la mesure où Violaine et Mara sont l'expression d'une dualité certaine, les deux rôles pourraient être tenus inversement par la même comédienne, sous réserve pratique de mise en scène, que le talent de Béatrix lèvera vite, nous en sommes convaincu.

DSC_3949miroir.jpgDSC 3777LaMère

 

       Paul Claudel n'est pas un homme de théâtre, dans un sens limité et dramaturgique du terme : c'est un poète qui a le don des mots, de leur rythme, de leur musique. C'est un homme d'écriture, un homme d'encre. Michel Béatrix est, lui, comédien et metteur en scène : il sonde le verbe et lui donne le jour. C'est un homme de lumière."

Photos : 1-2-Marion de SAint-Vaast / 3-4-5-6-Ferruccio Nuzzo

P.C-flou-sepia.JPG

Paul Claudel : 1868-1955

IMG_7837WEB.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires

BUTIN JACQUES 08/12/2010 23:06


L'Annonce faites a Marie,...Croyant? Pas croyant?....Seul compte le message de paix, dans un premier temps.
Ensuite, viens le jeu des acteurs....Un jeu? J'aime le théâtre : drame, humour, passion, ...Mais la,.......Les comédiens....Au début, on suit, on découvre, on apprécie....Puis vient le moment ou
l'on EST les personnages, puis vient cette boule au ventre qui vous gêne au début...Puis on a envie de crier que le méchant n'est pas méchant, que le gentil n'est pas....On EST dedans...On est au
centre de la scène, on est les personnages.....Pourquoi? Parce que les comédiens sont extraordinaires, parce qu'ils se donnent pour ce drame, parce qu'ils aiment ce qu'ils font....Parce que Michel
Beatrix est un maitre de cérémonie et qu'il guide ces artistes la avec passion.
Bravo a toute l'équipe de nous faire vibrer, avoir l'œil mouillé par moment, le cœur qui bat plus vite que de coutume,...Merci a Claire de m'avoir fait connaitre cette équipe,merci aux artistes que
j'apprécie énormément et merci a Michel de sa gentillesse et la grandeur de son Art.Jacques, le bouquiniste.


Présentation

  • : Le blog de la Cie Michel-Béatrix
  • : "Michel Béatrix est comédien et metteur en scène : il sonde le verbe et lui donne le jour. C'est un homme de lumière." (Christian-Yves Pratoussy) ... L'actualité de la Compagnie... les créations, les projets, les activités..! La Vie, quoi !
  • Contact

Recherche

Pages

Liens